Et la forêt brûlera sous nos pas, Jens Liljestrand

Le livre : Et la forêt brûlera sous nos pas de Jens Liljestrand ; traduit du suédois par Anna Postel. Paru le 24 août 2022 chez Autrement dans la collection Littérature. 24€90. (523 p.) ; 23 x 15 cm

4e de couv

Au plus fort de l’été, alors que de nombreux Suédois aisés sont en vacances, de gigantesques feux de forêt se déclarent. Dans cette situation apocalyptique, la région se mue en une véritable zone de guerre et les autorités peinent à faire face. Didrik, consultant médias, est pris dans le cataclysme avec sa famille, mais semble autant préoccupé par ses tweets en direct que par le destin des siens.

Courage, lâcheté, indifférence, colère, comment réagissons-nous face à ces crises qui nous dépassent ? Sommes-nous, aujourd’hui, capables de modifier profondément nos modes de vie ? En suivant quatre personnages qui incarnent chacun une réaction différente face à la catastrophe qui vient, Jens Liljestrand livre avec ce roman saisissant une salutaire mise en garde. L’humanité ne dispose que d’une planète, et chaque individu n’a qu’une vie. Dès lors, que choisissons-nous d’en faire ?

L’auteur : Né en 1974, Jens Liljestrand est un auteur renommé en Suède, notamment pour ses livres documentaires. Il a été critique littéraire et rédacteur en chef culture. Il a été comparé à Jonathan Franzen par la critique suédoise, et son roman est d’ores et déjà un phénomène traduit dans 22 pays.

 

 

 

Extraits :
« Carola, pressée contre moi, a posé une main sur mon front comme si j’avais de la fièvre et marmonné que nous pouvions chercher ailleurs, qu’on pouvait peut-être trouver une poussette quasi neuve sur Internet, mais je ne sentais et n’entendais qu’une chose, c’était sa main dans
mes cheveux, ses doigts sur ma nuque et ça va aller, tu es sûr que ça va aller, elle me touchait, enfin ! elle me touchait, je ne me souvenais pas de la dernière fois qu’elle m’avait touché tout va bien ma chérie, je gère, et son regard sur moi, celui que j’étais dans ses yeux à ce moment précis
où tout était pardonné, tout était parfait et tellement mérité. »
« Je sors sur le ponton. Le petit bocal en verre se trouve là, juste à côté de l’échelle. Le thermomètre flotte comme d’habitude à la surface de l’eau, attaché à l’un des poteaux par un petit fil en nylon, j’ai une soudaine envie d’y jeter un coup d’œil. Vingt-neuf degrés. Je ne vois pas le dauphin, le vent a dû l’emporter. Je regarde l’orée du bois. La fumée est passée de gris foncé à noire comme la poix. Entre les cimes des arbres, j’entrevois des flammes. Le ciel est une bouillie de suie et de cendres traversé de traînées écarlates, il tremble dans la chaleur, malgré le vent j’entends les craquements des arbres et des buissons. Je fais volte-face et je me dirige vers le petit vieux.
— Allez, venez ! Nous pouvons nous serrer dans la voiture, vous ne pouvez pas rester, vous le comprenez bien !
La société ne doit pas gaspiller du temps et des ressources inutilement, juste parce que vous…
Il demeure immobile. J’avance d’un pas vers le banc, je tends une main. Le vieux corps se fige, un mouvement imperceptible sous les vêtements, des tendons, du cartilage qui se tendent. L’idée de le hisser du banc, le guider, le porter, le transbahuter jusqu’à la maison puis à la voiture où se trouve déjà une famille de trois enfants avec tout son paquetage me fatigue d’avance. »

 

Le post-it de Ge

Et la forêt brûlera sous nos pas – Jens Liljestrand

Nous somme au cœur de l’été suédois et des incendies titanesques se sont déclarés. La plus grande catastrophe qu’est connu le royaume. Nous allons suivre ici quatre personnages pris dans cette tourmente. On va les observer, les disséquer. Eux et nous allons être confronter à cette situation qui nous dépasse. Entre déni, colère, peur ou courage, nous et eux, feront de notre mieux pour affronter ce séisme

Nous sommes comme ces nombreux vacanciers suédois aisés sont cernés par ces gigantesques flammes et particulièrement les quatre protagoniste de ce page turner incroyable, nous allons connaitre tout à tour des sentiments totalement contradictoire comme le courage, la lâcheté, l’indifférence ou la rage face à cette catastrophe. Et tour à tour nous lecteur, nous  aurons de l’empathie pour ces hommes ou ses femmes qui se débattent devant nous ou au contraire, nous finiront par les détester en se posant tout de même la question ; « que ferions nous dans de telles circonstances ? »

J’ai adoré ce livre.

J’ai aimé son intrigue qui a su faire grimper ma tension à son maximum.

J’aimé l’écriture nerveuse de l’auteur, celle-ci participe au malaise du lecteur.

J’ai aimé ce mélange des genre entre roman psychologique, roman à suspense et dystopie.

J’ai aimé son propos aussi. Cette humanité qui court à sa perte avec une insouciance pas si innocente que ça !

Nous avons là un roman engagé c’est certain. Il nous confronte à nos choix de vie. Et surtout il nous mets face à notre capacité à savoir, ou pas, ce que l’on veut pour le monde de demain et ce que nous allons laisser de notre belle planète aux générations futurs.

Plus qu’un livre catastrophe, ce thriller est un plaidoyer pour la survie de l’humanité et de la terre aussi.

 

 

Lu dans le cadre de 3 défis littéraires :

– Challenge Thriller et polar 2022- 2023 chez Sharon

 – Challenge « Le tour du monde en 80 livres » chez Bidb (Suéde).

Challenge : Auteurs des pays Scandinaves chez Céline

15 réflexions sur “Et la forêt brûlera sous nos pas, Jens Liljestrand

Vous avez la parole, laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s